En tant que professionnel de la santé, nous voyons un grand nombre de patients qui souffrent de maux de tête dans nos bureaux. Cela étant dit, nombreux d’entre eux ne savent pas que ces derniers peuvent être attribuer à des problématiques au niveau de la région du cou. Cette capsule porte donc sur les maux de tête appelés céphalées en langage médical. Il s’agit d’une condition qui affecte un grand nombre de gens à travers la planète. En effet, il y aurait environ 50% de la population qui souffrirait de céphalées au cours d’une année et ce chiffre augmente à plus de 90% sur une vie complète. Un fait intéressant qui n’est pas connu par plusieurs est que le cerveau ne possède pas de récepteur sensible à la douleur, cette dernière va donc provenir des tissus autour du cerveau (méninges), des muscles de la région et des vaisseaux sanguins de votre visage, cuir chevelu et cou.

Les causes des céphalées sont aussi variées et nombreuses que le nombre des différents types de céphalées. Ces dernières sont décrites en plusieurs critères pouvant les distinguer les unes des autres dans le « International Classification of Headache Disorders 3rd edition » qui est une référence pour nombreux professionnels de la santé.
https://ichd-3.org/

Nous allons donc aborder les trois principales sortes de céphalées rencontrées et traités par les chiropraticiens en clinique. Nous allons essayer de comprendre comment les distinguer et quelles sont leurs causes. Avec la situation mondiale dans les dernières deux années qui peut générer un plus haut niveau de stress, certains d’entre vous avez peut-être remarqué une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée de vos épisodes de céphalées. Nous allons donc conclure notre capsule avec une petite routine d’exercices que vous pouvez faire à la maison et qui devrait vous aider à soulager vos épisodes ! Bien entendu, il est toujours recommandé d’avoir une évaluation et prescription de ces exercices par votre professionnel de la santé avant de les entreprendre.

1er type – Les céphalées de tension

Il s’agit du type de céphalée qui est le plus fréquent chez les adultes. La douleur est souvent décrite comme un serrement qui donne l’impression que votre tête est dans un étau. Elle se présente souvent des deux côtés de la tête dans la région du front, à l’arrière de la tête et du cou ou bien dans les deux régions simultanément. La douleur est d’une intensité légère à modérée normalement. Elle dure généralement de 30 minutes à plusieurs journées à l’occasion. Cette dernière ne s’accompagne pas de nausées ou de vomissements et n’est pas aggravée par l’activité physique de routine comme monter les escaliers par exemple. Certains patients ont aussi une sensibilité aux sons ou à la lumière, mais rarement les deux. Les causes de ces céphalées sont très variées et le mécanisme exact les expliquant n’est pas clairement établi. Toutefois, certains facteurs comme le stress, l’anxiété, la fatigue, la déshydratation et l’accumulation de tensions musculaires dans la région du cou sont des facteurs connus et associées au déclenchement de ce type de céphalée.

2ème type – Les céphalées cervicogéniques

Ces dernières font partie des céphalées dites secondaires (céphalée secondaire à un autre trouble). La douleur est généralement d’un seul côté dans la région arrière de la tête, sur le côté et même parfois autour de l’œil. La douleur est d’une intensité modérée à sévère et commence généralement dans la région du cou. Cette dernière dure généralement quelques heures à quelques journées. Les mouvements du cou, une posture prolongée et une pression dans la région des trois premières vertèbres du cou semblent pouvoir déclencher la douleur. Il n’y a généralement aucun autre symptôme associé à ce type de mal de tête. La cause de ces céphalées est une douleur référée (douleur dont son origine provient d’ailleurs) qui provient de l’irritation des structures du cou innervées parles nerfs sortant des trois premières vertèbres du cou. Cela inclut les articulations, les disques entre les vertèbres, les ligaments et muscles de la région.

3ième type – Les migraines

Il existe plusieurs types de migraine avec chacun certains symptômes différents. Ces dernières sont souvent décrites comme une douleur lancinante ou pulsatile généralement d’un seul côté de la tête, accompagnée de nausée et vomissements, une sensibilité aux sons et à la lumière. Les épisodes vont généralement durer de 4 à 72 heures et la douleur peut être assez sévère qu’elle intervient avec les activités quotidiennes. Pour certains, un symptôme d’avertissement appelé une aura se produit avant ou avec la céphalée. Une aura peut inclure par exemple des changements visuels comme des flashs lumineux ou même des engourdissements dans le visage. Les déclencheurs des migraines sont très nombreux. On y inclut le stress, les changements hormonaux, l’excès d’alcool ou café, la fatigue et autres.

Pour conclure, voici trois exercices qui devraient vous aider avec vos céphalées.

  1. Massage des sous-occipitaux (20 secondes en faisant des oui et 20 secondes en faisant des non)
  2. Massage des trapèzes (20 secondes par côté)
  3. Rétraction cervicale 10 répétitions
  4. Répéter la routine 2-3 fois par jour

Cette petite routine d’exercices présenter a pour objectif d’essayer de relaxer certains points de tensions à l’intérieur de la musculature de la région de la tête/cou et redonner du mouvement aux articulations du cou pour ainsi vous aider à vous soulager de vos céphalées en plus de vos traitements manuels offert par votre chiropraticien.

En espérant que cela vous a été utile, n’hésitez pas à nous écrire si vous avez des questions.

Au plaisir !

Dr Stefan Ionescu, chiropraticien D.C.